Les grandes surfaces et autres ont mis au point des astuces trompeuses pour nous faire croire qu’il s’agit d’une occasion à ne pas rater ou d’un produit de qualité exceptionnelle. Voici comment.

 

Astuce de la disposition des articles 

 

 

Ne pas confondre la « tête de gondole »  avec la promotion. La tête de gondole est située en bout de rayon et donne sur l’allée. Les produits sont mis en avant, mais attention, pas forcément en promotion. J’ai même pu constater que parfois c’était plus cher qu’en rayon ! Mais le consommateur « feignant » ne cherche pas à comprendre et prend ce qu’il a sous la main (nous sommes perçus comme ça). Des études sérieuses ont montré l’efficacité de cette technique. D’autant plus que bon nombre d’entre nous allons faire les courses après une journée fatigante, donc on ne veut pas « se prendre la tête ».  

Voilà une astuce redoutable, qui fonctionne même si on ne reste pas longtemps !  

Tu le savais déjà ? Mais avoue que tu t’es déjà laissé aller au manque de motivation de vérifier que c’est bien en promotion par rapport au produit en rayon. En ne cédant pas à la facilité, j’ai même gagné des paquets gratuits en rayon !  

 

Exemple d’application :  je me souviens en particulier d’une fois où il y avait un lot de 3 paquets de chips mis en avant à l’entrée du magasin. Ça m’a donné une furieuse envie de chips ! Achat non prévu au départ, donc l’astuce a fonctionné. Seulement voilà, il n’y avait que des goûts classiques et non celui que nous préférons. Je n’avais pas envie de me rendre au rayon où je n’avais pas prévu d’aller (je ne me promène jamais dans les rayons, je prends juste ce qu’il me faut habituellement). Mais l’envie furieuse m’a donné la motivation d’aller en rayon. Là, je constate que le prix du lot de 3 paquets correspond au prix de : 3 paquets individuels ! Je scanne un paquet de nos chips préférés, puis un 2ème, car souvent on reste sur notre faim avec une seul paquet pour 2. Et là : le scanner me propose d’avoir un 3ème paquet gratuit ! Donc, ok j’ai consommé plus que prévu, mais mieux que si j’étais restée à l’entrée du magasin.  

 

Parfois, l’effort en vaut la chandelle. Mais parfois, on trouve de vraies promotions intéressantes en tête de gondole. Ça permet de consommer des produits haut de gamme en achetant en gros de temps en temps, d’autant plus pratique !  

Dans un autre registre que la tête de gondole, il y a les chewing-gums et confiseries aux caisses. Le but étant, tu l’auras deviné, de nous tenter pendant que l’on attend aux caisses. Il y en a même aux caisses panier et scanner. L’impact est plutôt visuel et l’absence de faim ne résoudra rien, ils font plutôt appel à notre gourmandise ! Te demander si tu en as besoin peut t’aider à ne pas céder à la tentation. Mais je n’ai pas encore trouvé de solution imparable ! 

Il existe également une dérive à la disposition des articles : changer régulièrement les emplacements des rayons pour favoriser la désorientation spatiale ! Heureusement plutôt réservée aux clients professionnels, cette technique oblige le consommateur à arpenter tous les rayons pour trouver ses produits habituels. Ainsi, il aura plus d’occasions d’être tenté par d’autres produits et passera plus de temps en magasin.

Une astuce, davantage utilisée pour la vente de mobilier, consiste à agencer le magasin comme un labyrinthe, avec des flèches. Pour sortir, nous sommes obligés de parcourir tout le magasin. Bien sûr, tout est agencé pour favoriser les tentations sur notre route vers la sortie.

 

Astuce de l’aspect traditionnel et authentique 

 

 

Tu as déjà vu l’Antillais qui t’interpelle comme un ami, sur un fond de musique des îles ? Dépaysant ! L’ambiance du magasin n’est pas la même.  

Eh bien tout est calculé… Ne vas surtout pas croire que c’est lui, ou un autre Antillais, qui a mijoté ces plats, avec amour (ok, j’en rajoute, mais à peine). Désolée de te décevoir, mais ces plats aussi sont cuisinés de façon industrielle, comme les plats du rayon traiteur. Mais je suis mauvaise langue, parfois on ne trouve pas de conservateur ou autre ingrédients commençant par E et suivi de chiffres (comprendre produits chimiques). Pour vérifier cela, il faut s’intéresser aux ingrédients, apparaissant dans l’ordre croissant comme expliqué dans le premier article 

 

La technique vise à nous faire croire à un produit authentique, préparé par des spécialistes. Elle ne se limite donc pas à l’Antillais ! Pour promouvoir des saucissons, dans l’idéal, un monsieur au physique de charcutier est choisi (cinquantaine, avec de la moustache et du ventre, voir un béret).  

 

 

 

Pour un fromage censé être artisanal, une dame au physique de crémière est choisie (à peu près le même personnage, car oui, il s’agit d’un personnage). D’ailleurs si cela t’intéresse je peux détailler les notions d’AOP et AOC, permettant de connaitre le degré d’authenticité d’un produit, car j’ai travaillé dans ce milieu.  

 

 

 

Les produits restent donc les mêmes : industriels, loin d’être authentiques et artisanaux. Pour avoir travaillé dans ce milieu et le côtoyer encore aujourd’hui, je suis navrée de le dire, mais ces produits ne se retrouvent pas en supermarché. Il est même plus rare que tu ne le penses de les rencontrer dans les marchés… 

 

Les étals de fromagerie et boucherie ont disparus pendant un moment des grandes surfaces. Mais ils reviennent pour titiller nos sens et nous faire croire à des produits frais et authentiques. Mais ne te laisse pas tromper par cette apparente « rusticité », rien n’a changé dans les coulisses…

 

Voilà pour quelques « secrets » des industriels visant à nous faire consommer plus.  

J’espère que tu auras trouvé ces informations intéressantes. Dans ce cas, tu peux les partager avec tes proches et les inviter à devenir également des consommateurs avertis.

Dans tous les cas, n’hésites pas à me solliciter. En espérant te revoir bientôt sur ce blog et que ça soit le début d’une longue aventure !  

 

Dans le prochain article, j’aborderais une autre astuce, cette fois plus du côté des industriels : l’obsolescence programmée. Tout un programme ! 😉 

A bientôt Consommateurs Avertis ! 

Yohanna Gomez 


2 commentaires

René-Hubert PURSEIGLE · 26/10/2017 à 14:43

Bravo chère Yohanna pour ce troisième article dans Ka même veine que les deux précédents; tu as vraiment réalisé une excellente analyse qui mériterait d’être enseignée dans les grandes écoles de commerces!

Comme les précédents, j’ai partagé tes travaux sur les réseaux sociaux préférés que sont LinkedIn et Twitter!

Je pense que les influenceurs vont bientôt frappé à ta porte pour te proposer le job qui correspond à tes capacités professionnelles indéniables!

René-Hubert

    Yohanna Gomez · 01/11/2017 à 09:05

    Merci beaucoup René-Hubert pour ces paroles très encourageantes !
    J’espère pouvoir atteindre un maximum de consommateurs, pour que les choses évoluent dans le bon sens.
    Merci pour le partage !
    A bientôt !
    Yohanna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *