Pourquoi ce titre en anglais ? Car un évènement tout droit venu des Etats-Unis est sur le point d’arriver (le 24 Novembre) : The Black Friday !

 

Pratiqué par bon nombre d’enseignes en France, c’est l’occasion de mieux consommer, à moindre frais ! Il s’agit d’un vendredi « noir » où les prix sont cassés : la moyenne de réduction est de 70% mais va parfois au-delà !

 

 

Bien plus intéressant que les soldes, qui feront d’ailleurs l’objet d’un prochain article. Contrairement à ces dernières, qui tendent de plus en plus vers l’habillage, le Black Friday concerne davantage le multimédia (mais pas que).

Il permet d’acquérir ou renouveler son équipement vidéo-ludique (smartphone, ordinateur, téléviseur, console de jeux-vidéos etc.), mais aussi des produits culturels comme les DVD, Blu-ray et jeux-vidéos en passant par tous types de jeux. Malheureusement les livres ne sont pas concernés mais j’en expliquerais les raisons ultérieurement.

 

Les fêtes de fin d’année arrivent et incitent à de multiples achats pour offrir des cadeaux et faire plaisir à ses proches. Raison de plus pour s’intéresser à cet évènement Américain permettant de faire de sacrées économies et gâter encore plus notre entourage !

 

Cet évènement est si important aux USA, que bon nombre de salariés prennent leur jour de congé ! Quand ce n’est pas l’employeur qui le donne automatiquement !

Même si nous avons moins d’enseignes qui le pratiquent en France, l’accès à Internet nous permet de profiter de grandes réductions au même titre que les américains.

De plus, les offres sur internet se prolongent souvent jusqu’au lundi ! Il est appelé le Cyber Monday. Nous avons donc tout le temps de réfléchir, comparer et ainsi mieux consommer 😉

A noter que la Black Friday Week est apparue, mais est nettement moins intéressante, avec une promotion allant jusqu’à 50% maximum. Elle fait perdre le sens du Black Friday.

Le mieux, serait de s’y mettre au plus tôt : comme le repérage des soldes. Deux objectifs: savoir ce qu’il te faut et connaitre le prix d’origine. Certains commerçants vont même jusqu’à augmenter les prix les jours précédents pour nous faire croire à une grosse promotion alors qu’il n’en est rien. Il faut aussi voir les frais de livraison, qui peuvent faire perdre tout l’intérêt de la promotion.

 

Pour aller + loin : comment est apparu le Black Friday ? Aux Etats-Unis, dans les années 1960, les commerçants ont eu besoin d’augmenter leurs ventes de fin d’année. Pour cela, ils ont fait de grosses réductions et ont misé sur le nombre de ventes plutôt que sur leur marge habituelle. Bingo ! Au lieu d’écrire des pertes à l’encre rouge dans leur livres de comptes, ils ont pu écrire à l’encre noire propre aux bénéfices en comptabilité. Et voilà ! Un nouveau phénomène est né ! Il existe une théorie selon laquelle des policiers auraient été les premiers à utiliser ces termes face aux embouteillages provoqués par ce phénomène.

 

Alors rendez-vous dans les plus grandes enseignes et sites internet pour consommer mieux, sans culpabiliser. En économisant et en s’organisant, c’est vraiment un évènement à ne pas rater et l’occasion ou jamais de se faire plaisir.

Non pas que j’incite à la consommation, mais si tu as besoin de quelque chose ou veux gâter tes proches, c’est le meilleur moment de l’année !

Bons achats !

A bientôt,

Yohanna Gomez


2 commentaires

René-Hubert PURSEIGLE · 30/11/2017 à 10:30

Ce septième article chère Yohanna est extrêmement bien vu car cet événement commercial qu’est le Black Friday autrement en français le vendredi noir n’est autre qu’une énième opération commerciale où le marketing est roi mais pas nécessairement le client lambda!
Je le partage bien évidemment à l’instar des précédents sur LinkedIn et Twitter!
Au plaisir! René-Hubert

    Yohanna Gomez · 30/11/2017 à 15:00

    Merci !

    Oui, il faut savoir faire la part des choses. Beaucoup d’enseignes profitent de cet évènement comme d’un outil marketing et ne proposent que des réductions ridicules.
    J’ai même pu voir : 10% de réduction sur le 2ème article ! Donc le moins cher qui plus est !
    Dans ce cas, pour économiser 10€ il faut en dépenser 190 ! Ridicule !

    Pour se faire une idée, il faut diviser ce pourcentage par 2, en gardant à l’esprit que ça nous pousse à la consommation.

    Ainsi : un produit acheté = un produit offert est une offre à -50% mais avec l’obligation d’acheter 2 articles.

    Au plaisir Yohanna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *