Bonne Journée Internationale des Femmes à toutes !

Laissons de côté le débat de l’égalité des sexes pour nous concentrer plutôt sur la condition de la femme de nos jours. Et plus particulièrement de son image véhiculée par les médias : ce n’est pas glorieux …

Dans un précédent article, au sujet des catalogues de jouet, nous avons pu voir que l’image de la femme qui continue d’être véhiculée est la parfaite ménagère, femme au foyer. Elle doit également avoir le corps parfait de Barbie.

Cette image était déjà véhiculée avec les pin-up, rendues célèbres pendant la seconde guerre mondiale. Les soldats américains en étaient particulièrement friands.

 

Disney a même caricaturé ce fantasme à travers son personnage Jessica Rabbit.

Si, à l’époque, des formes pulpeuses étaient souhaitées, les standards de beauté ont bien changé aujourd’hui.

 

 

La femme  » idéale  » de nos jours

 

 

Il n’y a qu’à voir les standards de mannequinat classique. Il existe certains courants de mannequinat avec des femmes plus rondes, mais qui restent des cas isolés.

La plupart des magazines ont plutôt tendance à promouvoir une image de la femme très mince. A renfort de retouches et d’artifices.

Nous vendant au passage, à renforts de publicités, des méthodes pour maigrir. Sans oublier les innombrables produis anti-cellulite.

Cellulite qui d’ailleurs est chassée auprès des célébrités féminines pour des clichés dans la presse à scandale. « Jennifer Lopez a de la cellulite, quelle honte ! »

Petite anecdote : en recherchant sur internet les causes de la cellulite, ce qui nous est proposé avant tout c’est de s’en débarrasser ! Comme s’il s’agissait d’une maladie !

Bien-sûr, on peut trouver la cellulite disgracieuse. Mais pas la peine de se mettre martel en tête et être prête à tout pour ne surtout pas en avoir. C’est un phénomène naturel et parfois même inévitable, car d’origine héréditaire et/ou hormonale (merci les œstrogènes).

Bien-sûr, elle peut venir d’une mauvaise hygiène de vie. Améliorer sa condition physique et augmenter son espérance de vie ne peut nous faire que du bien !

Mais de là à avoir recours à des méthodes qui ne sont pas naturelles, voire très agressives ?

 

La véritable question à se poser est : « Pourquoi je veux maigrir ? «  Pour coller à l’image véhiculée par la société ou parce que je ne me sens vraiment pas bien dans mon corps au quotidien ? Autrement dit : « Pour moi ou pour les autres ? « 

Il en va de même pour la cellulite. Tout comme tous ces artifices auxquels on peut avoir recours (maquillage, faux-cils, faux-ongles et j’en passe).

Nous faisons ça pour nous plaire à nous-même ou pour plaire aux autres ? Nous faisons ça pour nous, ou pour les autres ? En avons-nous vraiment besoin ? Souvent la réponse est non.

Ce n’est pas sans me rappeler le grand débat sur l’épilation. A l’origine, les poils sont là pour nous protéger. Pourtant nous sommes très nombreuses à souffrir pour nous en débarrasser à tout prix. Pourquoi ? Pour faire comme tout le monde ou pour nous-même ?

Des féministes ont pris le parti de laisser pousser tous leurs poils et de le revendiquer.

Sans aller jusque-là, nous avons quand-même tout à y gagner à nous poser la question !

Pendant ce temps les critères de beauté pour les hommes sont moins exigeants. Même si l’on voit apparaitre de plus en plus d’hommes qui prennent beaucoup soin d’eux. Ce qui est tout à leur honneur, s’ils le font par choix.

Faisons-en autant ! Prenons soin de nous par choix et non pour coller à l’image parfaite et irréaliste de la Femme dans les médias !

Autorisons-nous à nous aimer comme nous sommes !

Tout en étant coquettes et en faisant attention à ce qui nous tient réellement à cœur.

Nous aimons le vernis à ongles ? Très bien, utilisons-le alors ! Parce que nous aimons ça !

Ce n’est pas ce qui nous rend féminine, concentrons-nous plutôt sur l’essentiel.

Bon épanouissement aux Femmes !

Yohanna Gomez


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *